• Toute la bibliothèque
    • Iconographie
    • Imprimés
    • Manuscrits
    • Objets
    • Presse
div-search-simple

La Société dauphinoise d’amateurs photographes (1890-1940)

    La Société Dauphinoise d'Amateurs Photographes ou SDAP, dont cette exposition permet de découvrir plus de 100 clichés, naît le 7 mars 1890 à l'initiative d'Henri Ferrand, qui réunit à l'Hôtel de Ville de Grenoble une quinzaine d'amateurs photographes.

    Organisatrice de concours, initiatrice d'expositions, la SDAP souhaite avant tout faire partager au plus grand nombre le plaisir des excursions, notamment en Dauphiné -- ce qui n'empêche nullement certains photographes de parcourir la France ou, pour un petit nombre, de se rendre à l'étranger.

    C'est avec cet objectif que la SDAP propose des conférences et des séances de projections, qui "agrémentées surtout par la présence d'un nombreux auditoire féminin" remportent un très grand succès.

    Les clichés présentés appartiennent aux 5800 "positifs de projections", eux-mêmes issus de la collection des 25 000 plaques de verre, dont la SDAP fit don, à sa dissolution en 1940, à la Bibliothèque municipale de Grenoble.

    Pour mieux découvrir la SDAP :
    Lanterne magique et chambre noire : la Société dauphinoise d’amateurs photographes par Marie-Françoise Bois-Delatte . – Grenoble, PUG, 2004.
    In : La Pierre et l’Ecrit : revue d’histoire et du patrimoine en Dauphiné, N°15, Année 2004.

    Dans leurs locaux grenoblois successifs, ces photographes amateurs se rassemblent dans des salons-bibliothèques et travaillent dans des ateliers et laboratoires.

    Ces amateurs photographes appartiennent à une classe aisée. 

    Parmi les plus connus et les plus prolifiques d'entre-eux figurent Henri Ferrand (1853-1926), Lucien Poulat ou Emile Duchemin (1862-1914).

Mentions légales | © 2007-2013 | Fait avec Pleade